Les maladies cardiovasculaires

1

cardio

Quel est le risque de souffrir d´une maladie cardiovasculaire ?
Les maladies cardiovasculaires sont un véritable fléau. En France, un tiers des décès sont dus aux seules maladies cardiovasculaires.

Elles représentent la première cause de mortalité et touchent aussi des personnes jeunes.

Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaire ?
Les facteurs de risque cardiovasculaire sont l´excès de graisses dans le sang (hypercholestérolémie), l´excès de sucre du sang (hyperglycémie, diabète), la consommation régulière de tabac, une tension artérielle trop élevée, l´obésité et l´absence de toute activité physique. On peut ajouter la prédisposition génétique, l´excès d´alcool et certains médicaments.

Comment prévenir le risque de maladie cardiovasculaire ?
Une bonne hygiène de vie permet de prévenir le risque de maladie cardiovasculaire et contribue à un meilleur état de santé.

Quels sont les bienfaits de la cuisine méditerranéenne pour le coeur ?
Les partisans de la cuisine méditerranéenne jouissent d´un risque cardiovasculaire moindre. Cette alimentation se caractérise par une prédominance de céréales, légumes secs, fruits et légumes, poissons. Elle est riche en acide gras mono insaturé et en vitamines antioxydants (vitamines C et E, bêta carotène). Les acides gras mono insaturés aident à faire baisser les taux de cholestérol total et LDL, deux facteurs de
risque coronarien. Les antioxydants préviennent la formation des radicaux libres, néfastes pour l´organisme.
Le vin rouge profite-t-il à notre coeur ?
Le vin a des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire et des vertus antioxydants. Toutefois, lorsque la consommation d´alcool est trop élevée (plus de deux verres par jour pour les hommes, plus d´un verre par jour pour les femmes), les effets négatifs de l´alcool prennent le dessus, car d´autres risques augmentent de façon sensible (cancer, etc.).
J’ai du cholestérol. Que faire ?
L´augmentation du taux de cholestérol dans le sang est souvent liée à une consommation excessive de graisses saturées et/ou d´aliments gras comme les pâtisseries, les charcuteries, les fromages, les gras des viandes, le beurre, les fritures. De simples mesures diététiques peuvent le faire baisser.

Conseils alimentaires
1. Réduire la consommation de graisses cachées
– Le gras du jambon et de la viande, les côtes et les côtelettes, les fritures (le jour des frites, penser à alléger l’alimentation en matières grasses).
– Modérer la consommation d’oeufs : 2, une fois par semaine. Quant aux abats (foie, coeur, rognons, cervelle), leur consommation est limitée à une fois par mois, du fait de leur richesse en cholestérol.
2. Des produits laitiers en quantité raisonnable
– 30 à 50 g de fromage à 45 % de MG par jour + 2 laitages ½ écrémés (yaourt ou fromage blanc)
3. Eviter la charcuterie
– Pour ceux qui ne peuvent pas s’en passer : 50 g de charcuterie une fois par semaine.
4. Penser à l’huile d’olive ou de colza
– Pour les amateurs de beurre, le réserver pour les tartines du matin à raison de 10 g maximum.(10 g de beurre = 20 g de beurre allégé = 1 cuil. à soupe de crème fraîche ).
5. Ne pas oublier les fruits et légumes (riches en fibres et en Vitamines antioxydantes)
– 2 fruits + 1 plat de légumes + 1 crudité par jour.
6. Les céréales et le pain (riches en fibres) doivent être conservés
– 1 plat de céréales (riz, pâtes, semoules…) ou pommes de terre par jour et du pain à tous
les repas.
7. L’alcool (pour ceux qui en consomment)
– 2 verres de vin par jour et pas plus de 1 à 2 apéritifs par semaine.

En bref.
Afin de réduire les risques d´accident vasculaire, il convient de respecter une règle d´hygiène alimentaire fort simple : acides gras poly-insaturés en quantité suffisante, acides gras mono insaturés en abondance, fruits et légumes riches en fibres et envitamines.